chronique haïku 7

Il est rare, dans des recueils poétiques, de rencontrer des corps. Bien sûr, on y trouve des sensations, des émotions, des frissons, mais au fond peu d’êtres réellement incarnés. Des hommes et des femmes de chair et d’os peuvent-ils devenir des sujets poétiques ? Oui, si l’on en croit le dernier recueil entre prose, poésie en…

les haïkus vus par les neurosciences

Quand mon livre “Ciel changeant, haïkus du jour et de la nuit ” est paru, j’ai reçu de nombreux témoignages positifs voire enthousiastes de lecteurs, eu droit à de nombreuses recensions de collègues “ haïkistes ”, et même quelques articles de presse…Mais le retour le plus étonnant sur ma “ promenade poétique ” m’a été adressé par une chercheuse…

Célébration aux jonquilles

En ces jours de mai où la lumière, comme souvent à Paris, tarde à venir, je retrouve des notes de notre dernier atelier « Printemps » qui me replongent dans des sensations vivifiantes. En guise de final de la deuxième séance, j’avais proposé aux participantes d’écrire un haïsha (haïku en résonance avec une photo) qui viendrait sceller…

les haïkus cadeaux

Bien sûr, on compose des haïkus pour soi. Mais quel plaisir de les offrir à d’autres, comme un cadeau, une offrande, une célébration, une trace de gratitude, un geste d’amitié…Cette semaine de mon anniversaire, j’ai eu la joie d’en recevoir plusieurs, certains composés par des haïjins émérites, d’autres par des novices animés par la seule…

haïkus de guerre

La fin d’une pandémie, l’arrivée du printemps…un certain répit se profilait à l’horizon. Mais le 24 février, les mouvements de troupes russes en Ukraine faisaient vaciller nos rêves d’harmonie. Oui, dans un pays ami, aux portes de l’Europe, une guerre était encore, à notre époque, possible. Comment était-ce possible ? Les haïkistes ont immédiatement réagi. Sur…

haïku : éloge de l’émerveillement

Comme il me parle, en ce jour de froid cinglant et d’ hiver persistant, ce haïku d’ Hosaî : une journée sans un mot – j’ai montré l’ombre d’un papillon[1] Il définit si bien la posture du haijin, poète de l’éphémère qui s’emplit de beauté passagère et supporte ainsi la fragilité du monde.…ou sa brutalité.…

haïku: vers une conscience réflexive

Pour le premier numéro de leur revue Transes, les professionnels de l’hypnose m’ont demandé d’évoquer les liens entre haïku et conscience. Comment cette pratique poétique fait évoluer notre présence au monde? Voici l’article né de cette proposition. Comment voyais-je le monde “avant de  tomber ” dans la passion du haïku ?   Avant d’être psychologiquement modifiée par cette…

Jamais sans mon petit carnet…

Pour ceux qui écrivent, les apprentis poètes, écrivains, et à fortiori pour tous les haïjins qui risquent sans cesse de perdre leurs mini-poèmes, c’est l’allié de choix. Dans cet article, je montre pourquoi cet indispensable ami du quotidien mérite une place de plus en plus grande dans nos journées .   Dans le tiroir de…

Sei Shônagon, chroniqueuse raffinée

Une Madame de Sévigné version “plus légère” ? L’inventrice des chroniques radio à venir ? Une diariste poète ? Sei Shönagon, joyau incontesté de la littérature nippone du XI è siècle est tout cela à la fois, et bien plus. Voici l’article que j’ai écrit sur elle dans le hors-série du magazine LIRE de Juin 2021 consacré…

quand l’art et la beauté nous soignent

Les poèmes, romans, tableaux et oeuvres musicales peuvent-ils devenir des propositions guérisseuses ? Depuis le 1er novembre 2018, l’association  MFDC (Médecins francophones du Canada) propose à ses membres de prescrire à leurs patients des visites gratuites au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Ces “prescriptions muséales“ qui invitent à la contemplation de chef – d’œuvres artistiques sont…