chronique haïku 18

Généralement, quand je dis que je me passionne pour la poésie haïku, la première question qui m’arrive est « Vous parlez japonais ? ». A cela je réponds : « malheureusement , pas encore ». Puis je précise qu’il existe des haïkus anglais, italiens, roumains, tunisiens…et qu’en fait l’universalité de ce petit format est stupéfiante. Le plus souvent, je…

chronique haïku 17

Pas facile d’être une haijine, ou « poète de haïku » comme dit l’ami Christophe Jubien, qui s’y connaît lui en haïkus et aussi en toutes sortes de poésies. Car l’apparence même du 17 syllabes est trompeuse. Sa taille, si insignifiante, le fait passer pour un nain, ou une réduction de poème comme il y a des…