les haïkus vus par les neurosciences

Quand mon livre “Ciel changeant, haïkus du jour et de la nuit ” est paru, j’ai reçu de nombreux témoignages positifs voire enthousiastes de lecteurs, eu droit à de nombreuses recensions de collègues “ haïkistes ”, et même quelques articles de presse…Mais le retour le plus étonnant sur ma “ promenade poétique ” m’a été adressé par une chercheuse…

chronique haïku 6

Un road-book, voilà ce qui nous est offert ici. Entre photos de voyage et haïkus, Sophie Lavaur nous entraîne sur les chemins du Pèlerinage de Shikoku : un lacet de près de 1200 kilomètres reliant 88 lieux sacrés bouddhistes de cette île qui est aussi célèbre dans l’archipel que St Jacques de Compostelle chez nous. un…

Célébration aux jonquilles

En ces jours de mai où la lumière, comme souvent à Paris, tarde à venir, je retrouve des notes de notre dernier atelier « Printemps » qui me replongent dans des sensations vivifiantes. En guise de final de la deuxième séance, j’avais proposé aux participantes d’écrire un haïsha (haïku en résonance avec une photo) qui viendrait sceller…

chronique haïku 5

Lorsque me vient la nostalgie des plages, lorsque me manquent l’air iodé à respirer, le ressac de l’océan à écouter, je plonge dans un recueil du haïkiste Philippe Macé. Et son dernier opus, sobrement intitulé « Vacances » (éd. Via Domitia) me comble une fois de plus en poésie de bord de mer. La douceur de ses…

les haïkus cadeaux

Bien sûr, on compose des haïkus pour soi. Mais quel plaisir de les offrir à d’autres, comme un cadeau, une offrande, une célébration, une trace de gratitude, un geste d’amitié…Cette semaine de mon anniversaire, j’ai eu la joie d’en recevoir plusieurs, certains composés par des haïjins émérites, d’autres par des novices animés par la seule…

Jack Kerouac, le podcast !

Il aurait 100 ans aujourd’hui ! Il était beau, éminemment créatif et… alcoolique. Il a participé à la diffusion de la poésie haïku sur le territoire Nord-américain, bien en avance sur nos petits pays européens. Ses micro-poèmes sont singuliers, déroutants et fruits d’un travail intérieur et formel exigeant. Pourquoi ne pas lui rendre hommage en écoutant…

haïkus de guerre

La fin d’une pandémie, l’arrivée du printemps…un certain répit se profilait à l’horizon. Mais le 24 février, les mouvements de troupes russes en Ukraine faisaient vaciller nos rêves d’harmonie. Oui, dans un pays ami, aux portes de l’Europe, une guerre était encore, à notre époque, possible. Comment était-ce possible ? Les haïkistes ont immédiatement réagi. Sur…

haïku : éloge de l’émerveillement

Comme il me parle, en ce jour de froid cinglant et d’ hiver persistant, ce haïku d’ Hosaî : une journée sans un mot – j’ai montré l’ombre d’un papillon[1] Il définit si bien la posture du haijin, poète de l’éphémère qui s’emplit de beauté passagère et supporte ainsi la fragilité du monde.…ou sa brutalité.…

haïkus d’hiver, lumières de l’ombre

C’est la deuxième année que j’anime des ateliers autour des haïkus d’hiver. Nous y lisons, étudions, dégustons la neige d’Issa ou de Chiyo-Ni, le froid des villes des hajins contemporains, ou leurs rêves de montagnes enneigées. Puis nous écrivons les nôtres, nos nano-poèmes nés à l’occasion d’une méditation, ou d’un souvenir. Nous retravaillons ceux-ci en…

chronique haïku 4

J’aime le recueil de haïkus de Christophe Jubien : “Une assiette pour l’homme un bol pour le chien“. Entrer dans ce recueil, c ’est comme rentrer dans une petite maison de ville de province endormie, et y découvrir la bonne odeur du pain, le silence entrecoupé par le tic tac d’une horloge en bois, un…