les haïkus vus par les neurosciences

Quand mon livre “Ciel changeant, haïkus du jour et de la nuit ” est paru, j’ai reçu de nombreux témoignages positifs voire enthousiastes de lecteurs, eu droit à de nombreuses recensions de collègues “ haïkistes ”, et même quelques articles de presse…Mais le retour le plus étonnant sur ma “ promenade poétique ” m’a été adressé par une chercheuse…

Célébration aux jonquilles

En ces jours de mai où la lumière, comme souvent à Paris, tarde à venir, je retrouve des notes de notre dernier atelier « Printemps » qui me replongent dans des sensations vivifiantes. En guise de final de la deuxième séance, j’avais proposé aux participantes d’écrire un haïsha (haïku en résonance avec une photo) qui viendrait sceller…

Pauline Collange, illustratrice de haïkus et poètesse

La publication d’un recueil de haïkus oblige à se poser des tas de questions : qui va l’illustrer? comment favoriser la poésie sans être gnangnan, l’épure du dessin sans être transparent ? Et surtout comment éviter le japonisme systématique qui pousse les éditeurs à choisir des cerisiers en fleurs ou des kimonos pour les couvertures…

les haïkus cadeaux

Bien sûr, on compose des haïkus pour soi. Mais quel plaisir de les offrir à d’autres, comme un cadeau, une offrande, une célébration, une trace de gratitude, un geste d’amitié…Cette semaine de mon anniversaire, j’ai eu la joie d’en recevoir plusieurs, certains composés par des haïjins émérites, d’autres par des novices animés par la seule…

haïkus de guerre

La fin d’une pandémie, l’arrivée du printemps…un certain répit se profilait à l’horizon. Mais le 24 février, les mouvements de troupes russes en Ukraine faisaient vaciller nos rêves d’harmonie. Oui, dans un pays ami, aux portes de l’Europe, une guerre était encore, à notre époque, possible. Comment était-ce possible ? Les haïkistes ont immédiatement réagi. Sur…

haïku : éloge de l’émerveillement

Comme il me parle, en ce jour de froid cinglant et d’ hiver persistant, ce haïku d’ Hosaî : une journée sans un mot – j’ai montré l’ombre d’un papillon[1] Il définit si bien la posture du haijin, poète de l’éphémère qui s’emplit de beauté passagère et supporte ainsi la fragilité du monde.…ou sa brutalité.…

chronique haïku 3

haïku d’peinture automne Après nous avoir enchantés avec un “Haïku d’peinture ”d’ été, le duo d’artistes Viviane Cayol (peintre) et Jean-Yves  Liévaux (poète) revient avec un opus automnal. Leur livre-objet d’art est aussi beau, avec sa couverture cousue à la chinoise, que le premier. Et l’on y retrouve les mêmes enjeux inspirants. Haïgas ou Haïshas ?…

quand l’art et la beauté nous soignent

Les poèmes, romans, tableaux et oeuvres musicales peuvent-ils devenir des propositions guérisseuses ? Depuis le 1er novembre 2018, l’association  MFDC (Médecins francophones du Canada) propose à ses membres de prescrire à leurs patients des visites gratuites au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Ces “prescriptions muséales“ qui invitent à la contemplation de chef – d’œuvres artistiques sont…

trois lignes et 17 syllabes contre le Covid-19

Mi-mars 20, quand la France basculait dans la pandémie, des adeptes du haïku, poème d’origine japonaise, se sont inspirés de ce passage pour écrire des mini-poésies à la fois modestes et précieuses, comme ils le font chaque fois que la réalité, bouleversante ou heureuse, vacille. J’en ai rendu compte dans cet article publié dans L’Obs.…

une voie de guérison poétique

Les poèmes brefs, en lire ou en écrire, semblent particulièrement aidants en cas de maladie, que l’on soit atteint soi-même, ou que l’on accompagne un proche. Dans cette enquête parue en 2020, je montre comment certains malades parviennent à s’apaiser et se renforcer en explorant l’art poétique des “trois lignes”. Certains malades du cancer tiennent…