éloge d’ Issa, haïjin et maître de vie

Avec Bashô [1], et surtout après lui, de nombreux maîtres du haïku font entendre leur voix jusqu’à nous : Hosaï[2], Shiki[3], Santoka[4], Buson[5]…Tous méritent qu’on les découvre. Mais il en est un qui me touche particulièrement : Issa[6]. Ses poèmes comme ses journaux intimes sont flamboyants de simplicité et de sincérité. Les lire ouvre le cœur, éveille…

Jamais sans mon petit carnet…

Pour ceux qui écrivent, les apprentis poètes, écrivains, et à fortiori pour tous les haïjins qui risquent sans cesse de perdre leurs mini-poèmes, c’est l’allié de choix. Dans cet article, je montre pourquoi cet indispensable ami du quotidien mérite une place de plus en plus grande dans nos journées .   Dans le tiroir de…

Sei Shônagon, chroniqueuse raffinée

Une Madame de Sévigné version “plus légère” ? L’inventrice des chroniques radio à venir ? Une diariste poète ? Sei Shönagon, joyau incontesté de la littérature nippone du XI è siècle est tout cela à la fois, et bien plus. Voici l’article que j’ai écrit sur elle dans le hors-série du magazine LIRE de Juin 2021 consacré…