chronique haïku 6

Un road-book, voilà ce qui nous est offert ici.

Entre photos de voyage et haïkus, Sophie Lavaur nous entraîne sur les chemins du Pèlerinage de Shikoku : un lacet de près de 1200 kilomètres reliant 88 lieux sacrés bouddhistes de cette île qui est aussi célèbre dans l’archipel que St Jacques de Compostelle chez nous.

un pont entre deux cultures

Sophie Lavaur est une passionnée de Japon qui fait de magnifiques portraits d’autres femmes amoureuses de la culture nippone, ainsi que des articles sur les Japonais de France. On peut découvrir ses entretiens et sa manière fine de tisser des liens entre nos deux cultures dans “Le Journal du Japon”.

C’est en 2017 que la toulousaine décide, dans un moment charnière de sa vie, de partir seule sur les traces du moine Kôbô Daishi.

Durant cinquante jours, elle a côtoyé pèlerins et habitants de l’île, aléas du climat, chemins de forêts ou de bords de mer, moments de découragement et d’enthousiasme…

Elle témoigne de cette expérience unique à travers des photos magnifiques, alternant le cadre large, les paysages et le détail arrêté sur une offrande, un bonnet de laine délicatement posé sur une statuette…

une expérience unique…et poétique

Elle nous partage aussi des haïkus. Les siens, qui sont souvent portés par une attention aux micro-évènements sur le chemin

bruits de claquettes

silhouettes graciles-

des moines rieurs


penchée sur son vélo

une dame m’accoste –

pluie de bonbons


sur les eaux turquoises

vogue

l’ombre des chapeaux de paille


à l’aune de haïkus de maîtres

On a aussi grand plaisir  à découvrir grâce à elle des haïkus japonais moins connus que les classiques si souvent repris dans de trop nombreuses publications.

Ainsi

 difficile de mourir

difficile de vivre –

lumière de fin d’été

Mitsuhashi  Takajo


bain de soleil-

ce lourd fardeau

qu’on appelle l’âme

Chiba Koshî


vague à l’âme –

je bois un peu d’eau

et je reprends ma route

Taneda Santoka

S’il est spirituel, ce pèlerinage est donc aussi éminemment poétique, porté par la beauté des lieux et l’extrême déllcatesse, selon l’auteure, des habitants. On referme cet ouvrage avec une furieuse envie d’y partir ! Cela tombe bien : un lexique final permet de préparer l’ aspect pratique du voyage.

A lire

“Le pèlerinage de Shikoku, en images et en mots” , Sophie Lavaur photos et textes Sophie  Lavaur Illustrations Eve Rastel

Editions Sully- le Prunier, 2019, Prix 19 euros

Le 12 mai 22 à 20h, Webconférence de Sophie Lavaur sur ZOOM . Vous êtes tous invités!

Vous avez aimé? alors partagez et propagez un peu de poésie!

Par Pascale Senk

Journaliste, auteure, éditrice spécialisée en psychologie, Pascale Senk se consacre à transmettre l’art et l’esprit poétique du haïku, qu’elle envisage comme une voie méditative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.