chronique haïku 3

haïku d’peinture automne

Après nous avoir enchantés avec un “Haïku d’peinture ”d’ été, le duo d’artistes Viviane Cayol (peintre) et Jean-Yves  Liévaux (poète) revient avec un opus automnal. Leur livre-objet d’art est aussi beau, avec sa couverture cousue à la chinoise, que le premier. Et l’on y retrouve les mêmes enjeux inspirants.

Haïgas ou Haïshas ? Entre les deux sans doute, puisque leur création ouvre un chemin singulier entre illustration (les magnifiques toiles de Viviane Cayol) et haïku (les tercets de Jean-Yves Liévaux). Et chaque double page est comme un voyage en cours.

haïku d’peinture d’automne

Né du confinement de 2020, quand ce duo d’artistes marseillais connu sous le nom d’ Alcaz a du quitter la scène musicale pour de longues semaines, ce travail original témoigne de la résonance si chère aux  japonais lorsqu’ils associent le pinceau et le haïku.

un dialogue inspiré

Jamais les mots de Jean-Yves ne viennent expliquer, définir, les toiles de Viviane. Ils les magnifient. Et les couleurs – remarquables- de « la peintre » éclairent les poèmes. Chacun résonne du travail de l’autre, ce qui offre au lecteur un moment contemplatif puissant.

Si le volume « été » vibrait de rouge, de jaune, la saison 2  s’habille de couleurs terre, de verts profonds et de gris bleutés.

une poésie libre

Les haïkus, s’ils ont leur vie propre, nous déstabilisent parfois car leur auteur étant davantage nourri de poésie occidentale, ils ne répondent pas toujours aux codes classiques, s’autorisent quelques métaphores ou jeux de mots. Mais qu’importe, ils nous frappent par leurs images saisies en vol

Ah, l’ile de Ré

Sur l’eau grise Atlantique

il pleut averse


Graines envolées

au va et vient des corneilles

Le chant des autres


 Pluie de septembre

Quelques gouttes sur mes cils

Le regard vague

On attend donc les opus Hiver et Printemps avec joie et impatience !

Viviane Cayol et Jean-Yves Liévaux

« Haïku d’peinture- Automne- » »

Editions (en cours)

Prix 20 euros (compter 27 euros avec les frais de port)

par chèque à l’ordre de Viviane Cayol – Transformances : 1-A rue Didier Daurat – 13700 Marignane

info : sur leur blog et page facebook

Vous avez aimé? Alors partagez et propagez de la poésie!

Par Pascale Senk

Journaliste, auteure, éditrice spécialisée en psychologie, Pascale Senk se consacre à transmettre l’art et l’esprit poétique du haïku, qu’elle envisage comme une voie méditative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.